Vous êtes ici :

Pause déjeuner

Cantine scolaire

Traduisant en actions les principes de la Ville-Santé OMS et du Programme National Nutrition Santé (PNNS), la commune s'engage au quotidien dans "le manger, sain, bio et local"


Inscriptions à la cantine

 

Des repas de qualité

Des menus équilibrés

Les menus sont élaborés en suivant la saisonnalité des produits frais et respectent les normes diététiques.

Afin de diversifier l'alimentation des enfants et de limiter la part souvent prépondérante des produits carnés dans les menus scolaires, les légumineuses et les céréales (pois chiche, lentilles) ont été remises à l'honneur.

Les repas tiennent compte des régimes médicaux. Les enfants souffrant d'allergies reconnues par le médecin scolaire peuvent bénéficier de menus spécifiques dans le cadre d'un Projet d'Accueil Individualisé (PAI).

 

Des produits frais, locaux et bio

  

La commune a adopté une nouvelle charte de qualité appliquée depuis 2011, qui fait la part belle aux produits frais et locaux. Légumes, légumineuses, céréales, huiles et farines issus de l'agriculture biologique locale ont fait leur apparition dans les assiettes des écoliers.

L'introduction du bio à la cantine répond à plusieurs enjeux : améliorer la qualité alimentaire des assiettes pour enrayer la progression de certaines maladies (diabète, obésité, cancers, etc.), promouvoir localement une agriculture plus respectueuse de l’environnement et ainsi contribuer à protéger l’eau, l’air, les sols et la biodiversité de nos régions.

  

Des produits fermiers

Laitages fermiers et boissons artisanales de production locale se sont aussi invités au banquet : yaourts bicouches, fromage blanc, crème dessert vanille ou chocolat d'appellation fermière et fromages locaux sont fermiers et bio; cola et limonade sans caféine ni acide phosphorique pour les repas de fête. Et le sucre raffiné blanc a disparu au profit d'une cassonade ambrée.

bio dans ma cantine 1


 

Une politique d'amélioration qualitative des repas

Ces innovations marquent une belle avancée dans la volonté de faire évoluer les menus en privilégiant les produits frais et les filières courtes. «Avec les fruits et légumes frais, les cuisiniers municipaux préparent des plats maison. Leurs clafoutis aux poires ou leurs gâteaux aux légumineuses et aux amandes font le régal des petits gourmands», constate Fanny Bovetto, élue en charge du Programme National Nutrition Santé (PNNS) auquel Briançon a adhéré en 2011. Pour s'en convaincre, il suffit de consulter les menus !

En 2013, la cuisine centrale s'est dotée d'un four mixte à air pulsé pour que les aliments frais conservent toutes leurs vertus nutritionnelles et grâce à l'achat de robots ménagers professionnels, les cuisiniers peuvent préparer gratins de courgettes ou carottes râpées à base de légumes frais, accommodés sur place. Pour répondre à la demande croissante de repas à destination des écoliers et des personnes âgées, des travaux d’extension de la chambre froide ont été réalisés pendant l’été 2015.
Et en 2016 et 2017 l'achat de deux sauteuses ultra performantes a permis de réaliser des cuisons basse température de nuit.

 

                  Pause dejeuner panier                Pause dejeuner  Four 

 

Une sécurité alimentaire garantie

 La cuisine municipale du Centre Lepoire garantit la sécurité alimentaire des quelque 630 repas servis quotidiennement aux écoliers briançonnais.
Outre les inspections in situ, Kevin, Rio, chef cuisinier et responsable qualité, effectue, conformément à la méthode HACCP, des autocontrôles analysés par le laboratoire des services vétérinaires des Hautes-Alpes. 
Pour satisfaire aux dernières normes d'hygiène, 50 000 € de travaux ont été réalisés ces dernières années. 

 

Un fruit pour la garderie

Depuis 2014, la municipalité organise une fois par semaine une distribution de fruits bio et de saison durant la garderie du soir. Un goûter vitaminé offert dans le cadre de l'opération nationale « Un fruit pour la récré » visant à donner aux enfants le goût de bien manger et à lutter contre l'injustice alimentaire.

"L’approvisionnement est assuré par l’entreprise solidaire Echanges Paysans " explique Fanny Bovetto, adjointe au Maire de Briançon déléguée aux Affaires Scolaires et à la Santé.  L’opération « un fruit à la garderie » s’inscrit d’ailleurs dans la continuité de notre démarche d’amélioration qualitative des repas de la cantine, qui privilégie les produits frais, bio et les filières courtes. Nous poursuivons toujours le même objectif, conforme au Programme National Nutrition Santé (PNNS) : réduire la progression de l’obésité et des maladies associées en favorisant la consommation des fruits et légumes ».

 

L'éveil culinaire

Lors de la pause déjeuner, la commune a entrepris de sensibiliser les enfants aux bienfaits d'une alimentation saine. D'où la mise en oeuvre d'animations pédagogiques et ludiques, comme "Graines d'aventuriers", succession de jeux et de quizz pour faire découvrir aux enfants la variété et les vertus nutritives des céréales.
Et pour éveiller leurs papilles, des voyages gastronomiques leur sont proposés, avec la découverte des cuisines italienne, espagnole, asiatique...

 

P 1140397retaille

  

Un cadre propice à la détente

Pour le bien-être des enfants, la commune a alléger la fréquentation du centre Lepoire en créant des cantines satellites.
L’objectif est de permettre aux enfants de profiter pleinement de la pause méridienne en déjeunant dans leur école, sans subir la fatigue des déplacements jusqu’au centre Lepoire.  

La ville compte 9 cantines satellites.

  • Oronce Fine, les Artaillauds, Fortville et  Pont-de-Cervieres  pour les classes maternelles
  • Pont de Cervières, Saint Blaise, Forville, Mi-Chaussée et Oronce Fine pour les classes élémentaires

 

 

une cantine durable

C'est dans une même démarche de qualité que Briançon et la CCB ont décidé de valoriser les déchets organiques générés par les cantines.

A titre d'exemple, le centre Lepoire, ce sont :

  • environ 630 repas préparés par jour
  • 75 kg/j de déchets organiques issus de la préparation des repas soit environ 20 tonnes sur un an !

Depuis 2014, les cantines satellites des écoles des Artaillauds et de Saint Blaise ont été pourvues de composteurs collectifs. Il est prévu d'équiper prochainement l'école primaire de Forville et le Centre Lepoire- école Sainte Catherine.

Le compost ainsi formé sera réutilisé dans les nombreux espaces verts de la ville de Briançon.

 

Des tarifs solidaires

Afin de maintenir les tarifs à un niveau acceptable pour toutes les familles, la Ville prend en charge 47% du coût des repas. Une participation qui s'élève à 58% pour les bénéficiaires de la Carte Club.

En deçà de la moyenne du nord du département, les tarifs de la cantine scolaire se décomposent selon 4 critères fixes:

  • 1 tarif social Carte Club à 2,36€
  • 1 tarif de base à 3,32€
  • 1 tarif hors délai à 5,02€
  • 1 tarif communes extérieures à 6,14€

Par souci de justice sociale, en plus de ces 4 tarifications, des tranches tarifaires ont été créées depuis le 1er janvier 2013 afin de tenir compte des revenus et de la composition de la famille.