Eau

Eau

Pour garantir la défense incendie et sécuriser l'approvisionnement en eau potable de la collectivité, la Régie Briançonnaise de l'Eau Autonome (RBEA) a lancé des chantiers colossaux.


lA rbea cède la place à eshd

 En janvier 2016 la ville de Briançon, en partenariat avec les communes de Monêtier-les-Bains, Puy-St-André et Villard-St-Pancrace a approuvé la création d'une société publique locale "Eau Services Haute-Durance" qui se substitue à la Régie Briançonnaise de l'Eau Autonome.

Ces communes s'associent pour mutualiser certaines prestations : achat de matériaux, facturation et encaissement. A la clé des économies et un pouvoir de négociation accru avec les fournisseurs. Ce rapprochement permet aussi de préparer le transfert de la compétence "Eau" qui deviendra communautaire d'ici 2020.

 

 

TRAQUE AUX FUITES

Pour lutter contre le gaspillage, l’Agence de l’Eau a sorti la carotte et le bâton : généreuses subventions  aux porteurs de projets de réduction de fuites sur les réseaux, amendes salées pour les autres au-delà de 15% de déperditions.
 Avec ses 30% de fuites en 2010 –ramenés à 22% en 2015- la RBEA était dans la ligne de mire. Elle a donc engagé des travaux de sectorisation du réseau : les réservoirs et une partie des canalisations sont désormais équipés de capteurs couplés à des dispositifs de télétransmission. A partir de ce maillage, un programme informatique interroge le réseau, secteur par secteur, afin de localiser d’éventuelles fuites. 
Conçu sur mesure pour la RBEA, ce logiciel de 250 000 € a été financé à 50% par l’Agence de l’Eau.  En une seule année, il a déjà permis d’économiser 200 000 m3 d’eau. 

 

retour sur Les chantiers de l'eau

Soucieuse de pérenniser la ressource en eau et d’améliorer sa qualité, la RBEA a engagé, depuis 2009, des travaux d’envergure visant à moderniser le réseau d’approvisionnement.

Des améliorations quantitatives

  • 3 nouveaux réservoirs d'eau entre 2011 et 2015

La RBEA a achevé fin 2013 la construction du réservoir de Fontchristianne, quelques mois après celui des Salettes. Des travaux justifiés par l'état préoccupant du réseau, dont les ruptures de canalisations, en 2011 et 2012, ont privé d'eau les Briançonnais pendant plusieurs jours.

Briançon compte désormais 3 réservoirs d'eau potable : au Fontenil, aux Salettes et à Fontchristianne. La capacité de stockage de la commune est passée de 4200 m3 à 6600 m3. De quoi répondre aux besoins des usagers et éviter les ruptures d'approvisionnement.

 

   

                    Réservoir du Fontenil                                                    Réservoir des Salettes

 

  

 

 

Ne cherchez pas le réservoir de Fontchristianne, il est dissimulé sous 5000m2 de terre végétale derrière la Communication Y. Seule émerge la porte d'accès à la cuve. Un bel exemple d'intégration paysagère.

 

 

 

 

  • 2 nouveaux captages au Chabas et au Fontenil en 2011

  • Extension du réseau

Une conduite a été installée dans l'aqueduc Vauban pour offrir un dispositif de secours en cas d'incident sur l'unique canalisation desservant la Ville Haute. La pose de nouvelles canalisations au niveau du mail piétonnier des Cros a amélioré la défense incendie du quartier.

 

Vue sur une canalisation entrant dans la Cité Vauban.


 

Des améliorations qualitatives

  • Sécurisation des captages

Des périmètres de protection ont été établis autour de tous les captages pour prévenir le risque de pollution de l'eau.

  • Une eau plus pure

Les nouveaux captages permettent de fournir aux usagers une eau de meilleure qualité, à faible teneur en sulfates et calcaire. De plus, le traitement aux UV supplante progressivement le traitement au chlore.

  • Renouvellement des canalisations de l'avenue du Lautaret

Des canalisations de 150 mm ont été installées en remplacement de conduites de 80mm datant du lendemain de la 1ère guerre mondiale.

 
Eau  3

 

"chèque solidarité eau"  un aide pour les personnes en difficultés financières

Le CCAS et la RBEA se sont associés en janvier 2014 pour mettre en place le "chèque solidarité eau", un dispositif destiné aux personnes rencontrant des difficultés financières.

En janvier 2016 ESHD a reconduit son effort de solidarité. Ainsi, le C.C.A.S. a reçu un Fonds de Solidarité pour pouvoir distribuer des « Chèques-eau » aux abonnés en difficulté qui en feront la demande auprès de ce service.

Il a été

En savoir plus sur le Chèque Solidarité Eau