Vous tes ici :

Partager sur :

Accueil>...>Culture>Centre d'Art Contemporain>Expositions passes>Et 2014 : Blanc - Daumas - Verbane

Et 2014 : Blanc - Daumas - Verbane

EXPOSITION DU 5 JUILLET AU 14 SEPTEMBRE 2014.
le Centre d'Art Contemporain est fier d'avoir expos rois artistes majuscules, trois personnalits singulires, trois amis de longue date.


d'indomptables crateurs

Exposs dans les prestigieuses galeries Chave de Vence ou Llia Mordoch de Paris, ces crateurs impnitents venus d’Aix et de Marseille n’ont cess de rinventer leur art au fil des dcennies, fuyant les courants de la mode, oeuvrant sans relche au plus prs de leur dsir d’authenticit et de partage.

Explorant des formes inclassables, dont le dnominateur commun pourrait tre la puissance subtile du trait, ces irrductibles de l’art nous font l’honneur de prsenter leurs œuvres Brianon, le temps d’un t.
Une rencontre artistique ne manquer sous aucun prtexte !


Robert BLANC

L’ge d’or

"Au VIIIme sicle avant notre re, en Grce, le pote Hsiode crit sa Thogonie et Les travaux et les jours. Les deux seuls textes qui nous sont parvenus.
Dans les deux rcits, il mentionne les cinq ges du monde : l’ge d’or, l’ge d’argent, l’ge de bronze, l’ge des hros et l’ge de fer.
L’ge d’or est celui qui suit immdiatement la cration de l’homme alors que Saturne (Chronos en grec), rgne dans le ciel. C’est un temps d’innocence, de justice, d’abondance et de bonheur. La terre jouit d’un printemps perptuel, les champs produisent sans culture, les hommes vivent presque ternellement et meurent sans souffrance, s’endormant pour toujours."

Robert Blanc

Blanc cac  2014

yVAN DAUMAS


"C’est dans une mythologie paenne que s’accomplit le geste de Daumas. Il nous conforte sans prambule un monde peupl de ttes grimaantes, de crnes ricaneurs oiseau-reptiles et de silhouettes fungiformes qui baignent
dans l’humus, la fange et dans l’humus des eaux mles.
Par son trait sobre, puissant, incisif, Daumas tente, sa manire de rgler ses comptes avec la mort et la folie, qui n’en font jamais qu’ leur tte. La folie et la mort, thme banal et rcursif, s’il en est. Mais le temps d’un vertige, le spectateur auquel nous prtons cette capacit d’tonnement, sans lequel le regard reste vide, connatra son tour, l’exprience limite."

Vladimir BIAGGI
Daumas cac  2014

pASCAL VERBENA

"Les frontires, les bords, les limites fascinent Pascal Verbena : la limite de la mer et de la terre, celle de la nature et de la culture, celle du profane et du sacr, celle de l’ordinaire et du magique, celle des gestes habiles et des rites, celle de la mort et de l’volution cratrice, celle du plein et des vides, celle du fruste et de l’harmonieux, celle du rugueux et de la patine, celle du plat et de l’accident, celle de l’uni et de l’ingal.
Pascal Verbena est un contrebandier qui traverse les frontires, un passeur."

Gilbert Lascault

Verbena cac 2014