Vous êtes ici :

Partager sur :

Accueil>...>Culture>Centre d'Art Contemporain>Expositions passées>Hiver 2015-2016
Graniou - Groppi -Vega Osorno

Hiver 2015-2016
Graniou - Groppi -Vega Osorno

EXPOSITION DE PHOTOGRAPHIES
DU 12 DECEMBRE 2015 AU 6 MARS 2016


GRANIOU Michel

Né à Nice en 1955. Vit et travaille à Nice
Michelgraniou.com

Son père l’initie dès l’enfance au maniement de l’appareil photo. Après des études de photographie à Toulouse, en 1980, il achète sa première chambre grand format et depuis, développe et tire lui-même ses prises de vues. Sa palette s’est peu à peu agrandie grâce à des procédés anciens (palladium, gomme bichromatée...) qui offrent un rendu particulier à ses tirages. Depuis 1996 il fait partie des artistes de la Galerie Chave à Vence.
Natures mortes et fragments de paysage sont ses sujets de prédilection. La lenteur des techniques de prises de vue et de tirages font partie de sa démarche: faire une photographie de contemplation, de méditation et de délectation.

Sans Titre, 2015,tirage argentique sur papier baryté, 56X46 cm


 « (…) Cet acharnement à représenter inlassablement la mort au creux de la vie, et la vie tissée à la mort, le temps tout à la fois vital et létal, c’est en somme l’éternelle préoccupation du mystique comme du poète, mais ici il nous semble que la forme fait sens.
La photographie, écriture du temps et de la lumière, qui grave l’éphémère, le labile dans le film et le papier, montrant le fantôme, nous répète mieux que tout autre technique notre memento mori.
Cet art orphéen use ici d’un luxe de précision, de subtilité technique et de temps passé en larges mesures à prendre la trace de ce même temps qui fuit, avec l’héroïsme dispendieux de celui qui sait que nous passons (…) »

Elise Graniou

 

 

GROPPI Gian Luca

Né à Piacenza en 1970. Vit et travaille à Gènes.
Gianlucagroppi.blogspot.it

Autodidacte, il se consacre à la photographie depuis 1997.
C’est l’un des espoirs les plus prometteurs de la scène photographique italienne, il a notamment obtenu la mention d’honneur au « Premio Celeste 2010 » et la mention spéciale au « Art Prize Laguna 2008 » Venise 2008. 
Croisement paradoxal et détonnant de clownerie fellinienne et d’humour noir, désespéré et suicidaire, l’œuvre de Groppi déroute autant qu’elle amuse. A la charnière du cirque humain et de l’anthropologie expérimentale, l’artiste nous offre des personnages aliénés et aliénants, comme un fascinant miroir de nos problèmes existentiels.

Tribute to Kawabata, 2014, tirage sur papier baryté.
Triptyque 60X40 (x2) et 80X60 cm (x1), détail.

 

TRIBUTE TO THE UNEXPRESSED
« Ma vie a été bercée et accompagnée par des écrivains, des penseurs, qui ont fortement influencé mon développement.
Depuis longtemps, je sentais la nécessité de rendre hommage à ceux d’entre eux qui ont mis fin à leur existence avant l’heure. Ainsi est née la série « Tribute to the unexpressed », tableaux symbolisant une partie de leur vie, de leur œuvre ou de leur passage à l’acte.
Mais ce travail ne s’arrête pas là, il a pour vocation d’ouvrir la  réflexion sur ce dont leur suicide  nous a privés, sur leur œuvre « non encore exprimée », nous rendant ainsi doublement orphelins alors qu’eux pensaient n’avoir plus rien à dire (…) »

Gian Luca Groppi

 

VEGA OSORNO Mezli

Née à Mexico en 1981.Vit et travaille entre Marseille et Mexico.
www.mezli.be

 Diplômée de l'École Supérieure des Beaux-Arts de Marseille en 2007, elle obtient à Mexico la bourse FONCA d'aide à la création, puis approfondit son travail en résidence à l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie à Arles. Elle a notamment obtenu le Prix de La Maison Blanche et le Prix du public au Phot'Aix.
Son travail  questionne l'authenticité de l'image, ses photographies oscillent entre construction évidente et approche quasi documentaire. Cette ambiguïté volontairement entretenue, déroute le spectateur et le plonge dans une atmosphère chargée de poésie.

                                                            Série S. DE LUXE , Sans Titre 7, tirage sur Dibond, 80X100 cm
 

S. De Luxe
Série de 10 photographies réalisée aux Pays-Bas dans un lieu alternatif occupé par plusieurs artistes.
 « Je travaille à partir d’un existant sur lequel j’interviens dans une certaine mesure. Mon but est alors de ramener tous les objets, les détails, sur le même plan. Je ressens un potentiel dans un lieu, dans l’espace et les objets qui s’y trouvent. Je m’applique à le révéler et à le fixer.»
Mezli Vega Osorno