Vous êtes ici :

Le Prorel

Inaugurées le 5 décembre 2014, la liaison piétonne entre le centre-ville et la gare du Prorel, tout comme la réhabilitation du pied de station, étaient attendues de longue date.


Voilà près de 25 ans qu’aucun aménagement n’était intervenu au départ des pistes de Briançon ! Avec ces réalisations de haute qualité architecturale et paysagère, la municipalité affiche clairement sa volonté : porter haut l’ambition touristique de Briançon en la repositionnant comme une ville de montagne, porte d’accès au domaine skiable. 

 

Une connexion indispensable

La liaison piétonne du Prorel vient d’entrer en service, après un an de travaux. Elle tend un pont entre le centre-ville et le départ des pistes.
« Une connexion indispensable pour redonner de l’unité à notre urbanisme trop morcelé, a déclaré Aurélie Poyau.

L’urgence de cette réalisation s’est imposée à nous lors du lancement du projet urbain Cœur de Ville, qui nous offre l’opportunité de requalifier non seulement le site des anciennes casernes de Berwick et Colaud mais aussi de repenser l’aménagement de notre ville dans sa globalité. Nous avons donc demandé à l’architecte Pierre-Louis Faloci d’intégrer à son projet deux zones-clé de Briançon, les abords du Prorel, et le Champ de Mars.

Ce nouveau trait d’union entre le centre-ville et la gare du Prorel a constitué une gageure technique du fait de la déclivité de 15 m entre les deux secteurs. Le résultat surprend par son élégance.
Grâce à son ascenseur de verre et de béton brut, et à ses escaliers métalliques revêtus de mélèze du Queyras, l’ouvrage architectural s’intègre harmonieusement dans le paysage. Un itinéraire piéton de qualité qui devrait favoriser les mobilités douces entre Central Parc et le quartier du Prorel.

 

Embellissement du pied de station

Au pied des remontées mécaniques, on note aussi une amélioration paysagère, notamment dans le traitement des sols. Le parvis est paré d’un platelage en mélèze du pays tandis que le front de commerces arbore un enrobé neuf, qui sera grenaillé et éclairci au printemps prochain. Du mobilier urbain fait aussi son apparition avec de nouveaux candélabres, des bancs publics et deux larges panneaux de bois habillant les abords de l’escalator.
D’autres opérations d’embellissement suivront prochainement. Parmi elles, des plantations et de l’engazonnement, des travaux d’aménagement intérieur du hall, la peinture de la façade de l’escalator et la mise en place d’une signalétique de qualité.

 

        

 

 

Briançon, une destination ski

Pour Gérard Fromm, Maire de Briançon, « l’enjeu de ces réalisations est simple : redorer le blason de notre pied de station et en faciliter l’accès pour donner à la gare du Prorel ses lettres de noblesse.
Nous sommes une ville de montagne, une ville-station, dont l’économie repose essentiellement sur le tourisme.
Il était grand temps de valoriser l’accès au départ des pistes depuis Briançon, porte Sud du domaine skiable de Serre Chevalier Vallée ! »

 

 


 

Des hommes, des femmes et des chiffres

  • Maître d’œuvre : Agence Pierre-Louis Faloci
  • Maîtrise d’ouvrage : Ville de Briançon représentée par Laurence Deslandes, responsable du service de l’urbanisme
  • Entreprises : Massé (Briançon) – Davin Charpente (L’Argentière la Bessée) - Olive Travaux (Vallouise) – Sudati (Briançon - Concept Jardin (Monêtier) – Colas (La Bâtie Neuve ) - Otis (Grenoble)
  • Coût du projet : 950 000 € financé par l’Etat à hauteur de 320 000€, le Conseil Régional à concurrence de 300 000€ et la commune pour les 330 000€ restants
  • Passerelle : 25 m de long, 4 m de large, 3 m de haut
  • Ascenseur : capacité d’accueil de 13 personnes

 

         

                          Avant                                                                                     Après