Vous êtes ici :

Pollutions urbaines

Pollutions urbaines

Déjections canines, pollution visuelle, pollution électro-magnétique ... La pollution urbaine ne se résume pas aux gaz d'échappement des grandes villes !


 

Halte aux déjections canines

L'un des principaux combats de l'hygiène urbaine reste le ramassage des déjections canines.

Rappel de la législation

Les déjections canines sont interdites sur les voies publiques, les trottoirs, les espaces verts publics, les espaces des jeux publics pour enfants. Tout propriétaire ou possesseur de chien est tenu de procéder immédiatement par tout moyen approprié au ramassage des déjections canines.
En cas de non respect de l’interdiction, l’infraction est passible d’une contravention de 1ère classe (35€).

Ramasser n’est pas s’abaisser

Pour remédier à ce problème de salubrité publique, la commune a installé une vingtaine de distributeurs de sacs de ramassage et déploie une équipe de propreté urbaine de 7 agents au quotidien pour ramasser des crottes de chiens, en lieu et place de leurs propriétaires !
Mais sans un minimum de civisme de la part de chacun, les efforts de la collectivité risquent de rester vains...

 

 

Pollution visuelle

La municipalité a entrepris de faire respecter le règlement local de publicité avant de le réviser, conformément au Grenelle de l’Environnement.
Exit les panneaux publicitaires implantés illégalement sur la commune, qui dénaturent le paysage et nuisent à la sécurité routière !
Des courriers sont adressés aux contrevenants afin qu’ils retirent leurs enseignes. Des mesures plus répressives pourraient suivre. Il en va de la qualité de l’environnement et de l’image touristique de notre cité.

 

Halte a la pollution visuelle
 
 
 

Réflexion autour de la pollution électro-magnétique

Préoccupée par l'opacité entourant certains projets d'implantation d'antennes relais, l’élue référente, Francine Daerden, planche sur l'élaboration d'un cahier des charges pour répondre aux demandes des opérateurs de téléphonie mobile. Au nom du principe de précaution, elle préconise une installation des émetteurs dans des zones éloignées des habitations et des lieux publics.