Vous êtes ici :

Pollutions urbaines

Pollutions urbaines

Déjections canines, pollution visuelle, pollution électro-magnétique ... La pollution urbaine ne se résume pas aux gaz d'échappement des grandes villes !


 

Halte aux déjections canines

L'un des principaux combats de l'hygiène urbaine reste le ramassage des déjections canines.

Rappel de la législation

Les déjections canines sont interdites sur les voies publiques, les trottoirs, les espaces verts publics, les espaces des jeux publics pour enfants. Tout propriétaire ou possesseur de chien est tenu de procéder immédiatement par tout moyen approprié au ramassage des déjections canines.
En cas de non respect de l’interdiction, l’infraction est passible d’une contravention de 1ère classe (38€).

Ramasser n’est pas s’abaisser

Pour remédier à ce problème de salubrité publique, la commune a installé une quarantaine de distributeurs de sacs à déjections canines et déploie une équipe de propreté urbaine de 6 agents au quotidien pour ramasser des crottes de chiens, en lieu et place de leurs propriétaires !
Mais sans un minimum de civisme de la part de chacun, les efforts de la collectivité risquent de rester vains...

 

Emplacement des 38 distributeurs de sacs à déjections canines

  • 2 à Saint Blaise : 1 place du village, 1 derrière l’école
  • 1 en direction du centre d’éducation canine
  • 1 au rond-point des maisons blanches
  • 6 à Pont de Cervières : 1 place Jean Jaurès, 1 rue Alfred Mondet, 1 rue du Bacchu Ber, 1 à côté de l'école, 1 devant le gymnase des Garcins, 1 au chemin des Combes
  • 1 rue Pasteur
  • 2 aux abords du jardin de la Soie ( rue de la Soie/début rue Pasteur)
  • 1 rue de la Soie
  • 1 rue Centrale
  • 1 place Gallice Bey
  • 1 au centre Lepoire
  • 1 sur la place de Suze à Central Parc 
  • 1 au Val Chancel
  • 1 rue Barthélémy Chaix
  • 1 allée du 2ème RACAOF
  • 1 sur l'esplanade Jean-Marie Leblanc
  • 1 chemin Fanton
  • 2 à Fortville/Mas de Blais : 1 place de Fortville, 1 chemin de Mas de Blais 
  • 1 au square Termier
  • 1 au jardin Jean Freund 
  •  4 dans la Vieille Ville : 1 rue de Roche, 1 rue de Castres, 1 porte de Pignerol, 1 place du Temple 
  • 2 sur le parking du Champ de Mars
  • 1 chemin des Salettes
  • 1 au Fontenil           
  • 1 avenue du Lautaret/chemin de la Tour 
  • 1 route des Toulouzannes


Création d'un caniparc

En juin 2017, la Ville de Briançon ouvre, à titre expérimental, son 1er caniparc, lieu spécialement conçu pour les besoins et les loisirs de nos amis à quatre pattes.

Aménagé le long de la Durance, derrière l’église Sainte Catherine, cet espace d’environ 500 m2 est clos. Les toutous peuvent être lâchés et courir en toute liberté. Les propriétaires doivent toutefois ramasser les déjections en se servant au distributeur de sacs mis à disposition sur place. Les sacs doivent ensuite être jetés dans la poubelle prévue à cet effet.

En septembre 2017, les barrières métalliques seront remplacées par une clôture en bois. Des arbustes seront plantés, un banc et un jeu pour chiens seront installés. Et si ce 1er caniparc est un succès, d’autres verront le jour dans différents quartiers de la ville.



 

Pollution visuelle

La municipalité a entrepris de faire respecter le règlement local de publicité avant de le réviser, conformément au Grenelle de l’Environnement.
Exit les panneaux publicitaires implantés illégalement sur la commune, qui dénaturent le paysage et nuisent à la sécurité routière !
Des courriers sont adressés aux contrevenants afin qu’ils retirent leurs enseignes. Des mesures plus répressives pourraient suivre. Il en va de la qualité de l’environnement et de l’image touristique de notre cité.

 

Halte a la pollution visuelle
 
 
 

Réflexion autour de la pollution électro-magnétique

Préoccupée par l'opacité entourant certains projets d'implantation d'antennes relais, l’élue référente, Francine Daerden, planche sur l'élaboration d'un cahier des charges pour répondre aux demandes des opérateurs de téléphonie mobile. Au nom du principe de précaution, elle préconise une installation des émetteurs dans des zones éloignées des habitations et des lieux publics.