Vous êtes ici :

Partager sur :

Accueil>Rentrée des classes : la belle vitalité des écoles briançonnaises

Rentrée des classes : la belle vitalité des écoles briançonnaises

Lundi 4 septembre 2017, dès 8h15, les cours de récréation des 8 écoles publiques de Briançon bruissaient de voix et de rires d'enfants, visiblement heureux de se retrouver en cette rentrée des classes.


Ils etaient 926 à faire leur rentrée, soit 28 de plus que l’an dernier. « Cette hausse des effectifs a permis une création de poste à l’école Joseph Chabas. C’est un indicateur qui témoigne de la vitalité de nos établissements, due en partie à la qualitéde l’accueil réservé aux écoliers. », a indiqué Gerard Fromm, maire de Briancon. Une qualité qui s’exprime notamment au travers du projet péri-éducatif, de la scolarisation des moins de 3 ans, de la restauration scolaire et des aménagements realises dans les écoles. Tour d’horizon des nouveautés de la rentrée 2017.

 

Temps péri-éducatifs

Dans les Hautes-Alpes, seules 15 des 97 communes dotées d’écoles ont choisi de maintenir les temps péri-éducatifs. C’est le cas de Briançon.

↘ Pourquoi les temps peri-éducatifs sont-ils maintenus ?

Le 28 juin 2017 a paru un décret permettant aux communes qui le souhaitent de déroger à l’organisation du temps scolaire mise en place depuis la réforme des rythmes éducatifs de 2013. Face à ce revirement soudain, la municipalité a considéré qu’il était urgent de ne pas se précipiter, comme l’a expliqué Gérard Fromm : « Nous devons prendre le temps d’évaluer sereinement la réforme des rythmes scolaires, patiemment construite à Briançon depuis 4 ans, plutôt que de la balayer d’un revers de main.

Il est également indispensable de consulter les familles et les équipes éducatives. C’est la raison pour laquelle nous maintenons l’organisation actuelle du temps scolaire pour l’année 2017-2018 avant d’envisager tout changement à la rentrée 2018. »

Fanny Bovetto, adjointe à l’éducation, abonde en ce sens : « Pourquoi changer du jour au lendemain ce qui fonctionne ? Nous avons fait le choix d’un projet péri-éducatif de qualité, avec des intervenants qualifiés, animant chaque jour 30 ateliers différents dans les écoles de Briançon. Depuis sa mise en place, la fréquentation n’a pas faibli, s’établissant à 70%. » De plus, la municipalité a estimé qu’un coup d’arrêt brutal au projet péri-éducatif de Briançon mettrait en péril la trentaine d’emplois créés pour encadrer les ateliers et contraindrait les structures accueillant les enfants le mercredi après-midi à revoir en hâte leur organisation (centres aérés, MJC, Conservatoire). « En matière d’éducation, plus que dans tout autre domaine, l’urgence est mauvaise conseillère. »

↘ Ce qui change en cette rentrée 2017

Côté maternelles, l’organisation du temps péri-éducatif est identique à celle de l’an passé. Elle prend en compte le rythme de l’enfant, limite la fatigue et lui offre un cadre rassurant avec une régularité dans les activités et une continuité dans l’encadrement.

Les évolutions concernent les classes élémentaires. Revenant aux fondamentaux de la réforme des rythmes scolaires, qui entendait favoriser les apprentissages en début de journée, au moment où les esprits sont frais et dispos, et alléger les après-midi trop chargés, la municipalité assouplit et enrichit son dispositif.

////

Une plus grande souplesse

Selon leur forme et leurs envies, les enfants peuvent dorénavant choisir de :

> se reposer dans l’espace détente aménagé depuis la rentrée dans toutes les écoles. Dans ce lieu calme, un animateur accueille les enfants nécessitant une attention particulière, du fait de la fatigue notamment

> prendre part aux activités récréatives proposées par les animateurs des affaires scolaires

> participer à des ateliers péri-éducatifs animés par des intervenants spécialisés.

Davantage de choix

Afin qu’ils soient pleinement acteurs de leurs temps péri-éducatifs, les enfants d’un même cycle ont désormais le choix, chaque semaine, entre plusieurs ateliers.
Un « projet enfant », créé sur proposition directe des écoliers, rythme le calendrier périéducatif
tout au long de l’année.

Une meilleure complementarité temps scolaire/temps peri-educatif

Cette année scolaire, l’équipe péri-éducative et l’équipe enseignante élaborent des projets en étroite concertation dans des domaines variés tels que la culture, le développement durable ou la citoyenneté.
De plus, les temps péri-éducatifs et les temps scolaires sont mieux coordonnés afin d’éviter des doublons (ex : ne pas cumuler sur une même semaine cours d’italien scolaire et atelier italien péri-éducatif). Cette complémentarité assurera la cohérence d’un projet éducatif global.
Parmi les activités au menu de cette rentrée, les écoliers pourront s’initier à la zumba, à l’astronomie, aux danses du monde, au judo, au tennis, à des jeux en italien, à la relaxation…

En savoir : retrouvez tous les plannings du péri-éducatif, école par école, sur le site de la Ville
(www.ville-briancon.fr / Rubriques : Briançon Pratique/Mes Démarches/Démarches enfance / Activités péri-éducatives)

 ////

Classe pour les moins de 3 ans

Cette scolarisation précoce est proposée depuis la rentrée 2016. Née d’une collaboration fructueuse entre la mairie de Briançon et l’Education Nationale, elle vise à lutter contre la reproduction des inégalités sociales. En effet, d’après plusieurs études, un enfant de 3 ans venant d’un milieu défavorisé a 3 fois moins de vocabulaire qu’un autre issu de classes aisées. Et l’écart se creuse si, à la maison, on ne parle pas le français. En stimulant lescapacités linguistiques des enfants, en les sociabilisant hors de leur environnement familial, la scolarisation précoce contribue à restaurer l’égalité des chances.

______________

RENCONTRE

______________

Sylvaine Prato est l’enseignante en charge de la classe des moins de 3 ans de l’école des Artaillauds. À la faveur de la rentrée 2017, elle revient sur la 1ere année d’accueil des très-petits.

 

Quel bilan tirez-vous de cette 1ère année d’expérience ?

Un bilan très positif. On a vu les enfants évoluer, s’épanouir, gagner en autonomie et faire des progrès spectaculaires au niveau du langage. L’an dernier, on a débuté l’année avec six petits, venus d’horizons différents, ce qui a permis une mixité enrichissante.  Les enfants se sont beaucoup apportés : ceux qui parlaient déjà ont été une source de stimulation pour les autres. On a eu des retours enthousiastes des parents, émerveillés par les progrès de leurs petits. Manifestement, le bouche-à-oreille a bien fonctionné : de 6 élèves en septembre 2016, nous passons à 12 en cette rentrée.

 ////

Comment avez-vous abordé les apprentissages ?

Avec humilité. Au départ, j’avais sans doute été un peu trop ambitieuse dans mes objectifs. J’ai vite réalisé qu’entre un enfant de deux ans et un enfant de petite section de maternelle, il y a un monde. Il a fallu s’adapter à leur tempo. Naturellement, aucune activité n’est imposée, nous ne faisons que proposer. Ce qui a été formidable, c’est que les petits ont tous voulu participer aux ateliers. Même ceux qui, au début, préféraient rester s’amuser dans le coin jeu, finissaient par nous rejoindre, piqués par la curiosité !

 

Classe des moins de 3 ans, mode d’emploi

↘ Pour qui ?

Des enfants ayant 26 mois révolus et résidant sur la commune de Briançon. La priorité est donnée aux petits n’ayant jamais bénéficié de mode de garde collectif afin que l’école favorise leur sociabilisation.

↘ Avec qui ?

-Une enseignante ayant choisi de travailler avec de très jeunes enfants et dont le poste a été créé spécialement pour cette mission

-Une ATSEM auxiliaire de puériculture recrutée spécifiquement pour ce poste

-L’équipe pédagogique de l’établissement, et en particulier l’enseignante de la classe des petits, dans le cadre d’un projet d’école bâti autour de l’accueil des très jeunes enfants.

↘ Comment ?

Il s’agit d’un projet cousu main, ajusté au rythme des enfants avec :

> une classe spécialement aménagée afin de répondre aux besoins de mouvements des tout-petits, équipée de mobilier et de jeux adaptés à leur très jeune âge

>des horaires d’entrée et de sortie adaptés : accueil entre 8h30 et 9h, sortie entre 11h40 et 11h45. Les petits ont des temps partagés avec les autres enfants de maternelle mais bénéficient d’horaires et d’espaces différenciés

>un effectif limité à 16

>des activités conçues sous forme ludique sans que rien ne soit imposé. L’accent est mis sur le développement du langage et de la motricité

>la possibilité de mettre en place une journée continue (cantine et sieste) en fonction du développement et de la maturité du tout-petit.

 ////

Cantine : toujours plus de bio !

Apres avoir été la 1ere cantine des Hautes-Alpes a obtenir, en 2016, le 1er niveau de la labellisation bio, la restauration scolaire de Briançon a décroché en juin 2017 le niveau 2, baptisé ≪ 2ème carotte ≫. Cette prestigieuse distinction récompense l'engagement fort de la Ville en faveur du bien manger et de l'environnement.




 

 

Le 2ème niveau du label bio – qui en compte 3 - repose sur des exigences qualitatives drastiques : au moins 30 % de bio dans les repas (la cantine de Briançon frise les 40%), approvisionnement en filière courte, ni OGM ni additifs, part importante de fruits et légumes de saison, formation des cuisiniers, lutte contre les gaspillages et gestion globale des déchets. Il a été décerné à la suite d’un audit réalisé en mai dernier avec divers contrôles en cuisine. Voilà qui atteste que les assiettes des écoliers font la part belle à une alimentation issue d'une agriculture biologique locale, durable et de saison.

////

Mitonnée par les cuisiniers municipaux, ces repas sains apportent aux enfants des nutriments de qualité. Excellents pour la santé, ils sont aussi savoureux pour les papilles. La preuve, en 4 ans, le taux de fréquentation de la cantine a augmenté de 40% et la part des déchets dans les assiettes ne cesse de diminuer. 

À l’occasion de la rentrée, Gérard Fromm, maire de Briançon et Fanny Bovetto, adjointe aux affaires scolaires ont de nouveau félicité l’équipe de la restauration municipale.
« Bravo pour votre travail et votre implication qui portent leurs fruits. L’alimentation est un enjeu de santé publique majeur qui nous tient particulièrement à coeur. »

 

↘ Semaine ≪ Manger bio et local, c’est l’idéal ≫

Pour la 1ère fois, en cette rentrée 2017, la cantine de Briançon participe à l’événement national « Manger bio et local, c’est l’idéal », campagne de promotion et de sensibilisation à la consommation de produits bio locaux. Pendant une semaine, du 18 au 22 septembre, les assiettes servies aux écoliers se composeront de 95 % produits bio en circuits courts, contre 40% en temps normal.

↘ Cuisson basse température

La cuisine municipale, déjà dotée d’un four basse température, vient de s’équiper d’une sauteuse basse température. Comme l’explique Fanny Bovetto, adjointe aux affaires scolaires, « cette acquisition permet de recourir davantage à la cuisson basse température qui cumule plusieurs avantages : elle conserve la saveur des aliments, préserve les oligo-éléments et les vitamines, dispense de l’emploi de matières grasses tout en étant économe en énergie. »

 ////

La rentrée des petits…

Les enseignants, les élèves et les deux nouvelles directrices des écoles de Forville et de Mi-Chaussée ont reçu la visite du maire de Briançon accompagné de Fanny Bovetto, adjointe à l’éducation, et de Patrick Michel, inspecteur de l’Education Nationale, venus leur souhaiter une bonne rentrée.

 

... et des grands

Ci-dessus : une partie de l’équipe des affaires scolaires entourée de Fanny Bovetto, adjointe à l’Education et de Gérard Fromm, maire de Briançon

Vendredi 25 août, l’équipe des affaires scolaires s’est réunie au grand complet pour affiner les derniers détails avant la rentrée des écoliers. Transport scolaire, garderie du matin et du soir, cantine, ateliers péri-éducatifs, entretien des locaux…tout au long de l’année, de 6h30 à 20h, les 70 agents de l’équipe* se relaient afin d’offrir aux enfants des conditions d’accueil optimales. Pour cette implication au quotidien, le maire de Briançon a tenu à les remercier : « Si nos écoles publiques se portent bien, c’est en partie grâce à vous, qui contribuaient activement à la qualité de l’accueil des élèves ! »
* Animateurs, ATSEM, agents d'entretien, intervenants péri-éducatif, cuisiniers et administratifs.


Travaux dans les écoles

Comme tous les ans, la mairie a tiré parti des vacances d’été pour effectuer des travaux dans tous les établissements scolaires. Revue de détail.

////

Oronce Fine

- Réfection du sol souple de la salle de culture physique, de la salle d’accueil et de la salle de peinture
- Cour de récréation : peinture de toutes les barrières, pose d’un barillet au petit portail, désherbage, nettoyage, élagage et abattage de sécurité de deux arbres.

Forville

-Réaménagement de la salle informatique pour la transformer en salle de classe
-Réfection du sol souple du couloir de l’ancienne salle informatique
-Cour de récréation : désherbage, nettoyage et pose d’un tuyau d’arrosage

Joseph Chabas

- Remplacement du chauffe-eau existant et pose d’un 2ème chauffe-eau pour pallier le manque d’eau chaude dans l’établissement
- Cour de récréation : nettoyage

Artaillauds

- Pose d’une vingtaine de porte-manteaux dans le préau
- Cour de récréation : désherbage et nettoyage

Pont de Cervieres

-Pose d’une vitrine d’information devant le portail des classes élémentaires
-Réfection du carrelage à l’entrée de l’école
-Cour de récréation : désherbage, nettoyage, taille et élagage d’arbres

Saint Blaise

-Aménagement d’une salle dans les combles, avec réfection de la peinture et du sol souple, pour créer un espace détente péri-éducatif (cf p.2)
-Peinture d’un mur de clôture avant pose de prises d’escalade

Mi-Chaussee

-Peinture de la cage d’escaliers sur les trois niveaux
-Cour de récréation : nettoyage, désherbage et abattage de sécurité d’un arbre

Sainte Catherine

-Reprise de l’étanchéité sur la toiture de la verrière
-Cour de récréation : coulage d’une dalle béton puis montage d’un chalet de 12 m2 où seront entreposés les vélos et du matériel de jeu

 ////