Vous êtes ici :

Partager sur :

Accueil>Briançon Découverte>Histoire de Briançon>Les plaques de mémoire
été 1944
>Jean-Baptiste Cézanne, Martine Cézanne
Zélie Celse, Jean Violin

Jean-Baptiste Cézanne, Martine Cézanne
Zélie Celse, Jean Violin

Plaque située sur la route forestière au-dessus de Rocher-Baron.


Plaques : Jean Baptiste Sézanne, Zélie Celse, Martine Sézanne, Jean Violin, et Alfred Mondet

 

A partir de 1944, les actions de la Résistance contre l’occupant furent de plus en plus nombreuses. Les Résistants étaient  cachés autour de Briançon dans 3 maquis :

  • le maquis de l’Hermetière à Rocher-Baron (Saint-Martin de Queyrières)
  • le maquis de Fréjus au-dessus du hameau du Bez (La Salle les Alpes)
  • le maquis de Béassac dans la vallée de Vallouise

Dans la population, certains habitants les aidaient en leur fournissant du matériel ou de la nourriture.
 e 6 juin 1944, le débarquement en Normandie donna un élan d’espoir à tous les résistants. Le 17 juin 1944, les troupes allemandes attaquèrent le maquis de Fréjus.

Le 19 août, des violents combats eurent lieu à Rocher-Baron. Les troupes allemandes  assassinèrent quatre civils :
Jean-Baptiste Sézanne, Zélie Celse, Martine Sézanne et Jean Violin. 
Ils firent un prisonnier Joseph Gignoux. Il portait sur lui une lettre pour la résistance, il fut fusillé à Villard- Saint- Pancrace le soir-même.
Alfred Mondet, F.T.P.F* (Francs-Tireurs-et Partisans Français) du maquis de Béassac (Vallouise) fut tué lors des combats.

 

* Francs-Tireurs et Partisans Français (mouvement de résistance créé en 1941 par le Parti Communiste Français)