Vous êtes ici :

Partager sur :

Accueil>...>Déplacements>Défense du train de nuit
Paris-Briançon
>Mobilisation
Articles de presse
>30/01/2015
Nouvelle action pour sauver le train de nuit

30/01/2015
Nouvelle action pour sauver le train de nuit

Francine Daerden, adjointe au maire de Briançon en charge des transports et de la transition énergétique, est allée défendre le train de nuit auprès du président de la commission sur l'avenir des trains d'équilibre du territoire.


Accompagnée de trois membres du collectif citoyen de défense des dessertes ferroviaires du Val Durance, Francine Daerden s’est rendue à Marseille le 30 janvier à l’invitation de Jean-Yves Petit, vice-président du Conseil Régional délégué aux Transports et de Joël Giraud,député des Hautes-Alpes.

La délégation briançonnaise est partie à la rencontre du député Philippe Duron, président de la commission sur l’avenir des trains d’équilibre du territoire, afin de l’alerter sur les vives inquiétudes au sujet du train de nuit Paris-Briançon.

Si elle se réjouit de l’écoute attentive qui lui a été accordée, l’élue briançonnaise reste vigilante.

« C’est parce que nous nous sommes mobilisés que nous avons été écoutés et que nous serons, je l’espère, entendus. Mais il n’y a pas lieu de crier victoire car la commission ne rendra qu’un avis consultatif. Nous devons donc  maintenir nos efforts. Les Haut-Alpins ne remporteront cette bataille que si nous restons tous mobilisés en amplifiant encore le mouvement. Les coupes claires dans les services publics, le sabotage du ferroviaire par la SNCF elle-même et l’encouragement aux déplacements en autocar nous incitent à la prudence.
Ce n’est qu’en amplifiant la mobilisation pour la défense et la rénovation de la ligne du Val Durance que notre territoire pourra préserver sa desserte ferroviaire et éviter ainsi un enclavement préjudiciable à notre économie et à notre qualité de vie.
La municipalité appellera tous les citoyens à participer aux actions à venir pour donner à la cause du train de nuit un écho retentissant ! »