Voie douce à Briançon

Projet Via Guisane

Zoom sur la voie douce Via Guisane itinéraire déstiné aux piétons et aux cyclistes et qui permettra, à terme de relier la ville de Briançon au village du Casset en longeant la rivière Guisane.

 

Tronçon pilote à Briançon

Aménagement d'une 1ère portion en 2018-2019

Une 1ère partie de la voie douce a été aménagée sur 350 m le long de la Guisane, entre l’arrière du parking de l’Aigle Bleu et la résidence HLM Les Cros. Orchestrés par la Ville de Briançon avec le concours de l'association "Environnement & Solidarité", les travaux ont consisté à élargir le sentier existant, à le conforter, à le couvrir d'un sol stabilisé sablé naturel puis à le border de barrière en bois.

Coût

Les travaux ont été menés par le CPIE (Environnement & Solidarité) dans le cadre de chantiers d’insertion avec le soutien des Services Techniques de Briançon. Chiffrés à 90 000 € HT, ils ont été financés par l'Etat via le Pays du Grand Briançonnais ou PETR (40 000 €), le Département (32 000 €) et la Commune (18 000 €).

Avant & après travaux

Avant & après travaux

 

Avant & après travaux

Avant & après travaux

 

Réalisation d'une passerelle en 2020

Cet ouvrage suit la 1ère portion de voie douce réalisée en 2018 à Briançon et permet de traverser la Route Nationale sous le pont de la RN 94 dit « Pont de la Cartoucherie » (au niveau du magasin Bricorama) en toute sécurité.
Entièrement réalisée en acier, la passerelle mesure 60 mètres de long, 2 mètres de large, est dotée de garde corps de 1 mètre 20 de haut et pèse 24 tonnes auxquelles s’ajoutent le poids du revêtement, un caillebotis en acier.
Cet ouvrage est une réalisation inédite et son installation fut une prouesse technique.

Coût

Le projet de passerelle a été porté par la Ville de Briançon et a fait l’objet d’études préalables auprès des différents acteurs du chantier, en concertation avec les usagers du site :
    - Les Services Techniques de la Ville, maîtrise d’ouvrage
    - le bureau d’étude Millet à Gap en charge des études béton et structure de la passerelle
    - la DIR Med : propriétaire du pont,
    - Massé, entreprise de constructions métalliques : en charge de la fabrication et de l’installation de la passerelle
    - Blanchard, entreprise de bâtiment, en charge de la réalisation des terrassements et des fondations de la passerelle
    - l’ONF, Office National des Forêts
    - la DDT (Direction Départementale des Territoires) pour la préservation des milieux aquatiques et de la biodiversité
    -  les associations de sports d’eau vive

  Le chantier a coûté 418 000 €  réparti comme suit :

  • Etat : 51.30 %
  • Département : 10 %
  • Commune : 38,70 %

Partager cette page