Cantine scolaire

Les écoliers briançonnais préfèrent manger à la cantine. Et pour cause ! Ils ont la chance de déjeuner à la seule cantine labellisée bio des Hautes-Alpes, citée en exemple et auréolée de récompenses prestigieuses.

Inscription & menus de la cantine

Rendez-vous à la rentrée !

repas-cantine.png

 

 

Des repas bio et savoureux à prix doux

Ville PNNS, Briançon place au cœur de sa politique de santé publique la nutrition et l’éducation alimentaire. Les enfants sont nombreux à tanner leurs parents pour manger à la cantine, qui a enregistré une hausse de fréquentation de 40% au cours des trois dernières années.

 

Des produits locaux cuisinés maison

Les assiettes des écoliers se composent de 68% de produits bio, de saison, issus à 77% de filières locales. Ils sont livrés à la cuisine centrale par l'association Echanges Paysans Hautes Alpes, qui regroupe des petits producteurs locaux. Ces produits frais passent du champ à l’assiette après avoir été accommodés avec gourmandise par les cuisiniers du centre Lepoire.
Les repas tiennent compte des régimes médicaux. Les enfants souffrant d'allergies reconnues par le médecin scolaire peuvent bénéficier de menus spécifiques dans le cadre d'un Projet d'Accueil Individualisé (PAI).

Plutôt que d’ouvrir des boîtes de conserve, nos cuisiniers se régalent à mitonner des plats goûteux. Et ce plaisir transparaît dans l’assiette

 

cantine_bio.jpg

 

L'éveil des papilles

Pour limiter les produits carnés dans les menus scolaires, les légumineuses ont été remises à l'honneur. Tous les lundis, un menu végétarien associe légumes secs et céréales. Il fait le régal des enfants, tout comme les gâteaux maison à base de légumineuses. En hiver, la journée "soupe" remporte un succès inattendu, au même titre que les repas à thème, à la découverte des cuisines du monde.
De quoi éveiller les papilles des enfants et leur donner le goût d'une alimentation saine et variée.

 

Manger mieux, ça ne coûte pas plus cher !

En deçà de la moyenne du nord du département, le tarif du repas s'établit à 3,32€. Il est ramené à 2,36 € pour les familles titulaires de la Carte Club.

Et bien que la part du bio ne cesse de progresser, 9500 € d'économies ont été réalisées en 2018 sur le coût des denrées alimentaires. La cuisine bio serait donc meilleure et moins chère ?

////

Explications de Nathalie Allamanno, responsable de la restauration scolaire : « On s’approvisionne en produits bio, réputés plus chers, mais comme on cuisine tout nous-mêmes sans recourir aux plats préparés, on s’y retrouve. On achète aussi en plus petites quantités parce qu’on gaspille moins et que les produits sont de meilleure qualité. La viande bio, par exemple, rend beaucoup moins d’eau. Avec de la viande issue d’élevage en batterie, on perd jusqu’à 40% de matière à la cuisson. La baisse des coûts alimentaires nous permet d’accentuer la part du bio, y compris dans les produits d’entretien ! »

////
 

 

Labels et récompenses

La restauration scolaire de Briançon détient le niveau 3, le plus exigeant, du label bio écocert "En cuisine".
En 2017, elle a décroché le prestigieux 1er prix des Victoires Nationales des Cantines Rebelles dans la catégorie « Manger bio, local & sain, c’est politique ».

 

cantines_rebelles_166452.jpg

 

 

Un cadre propice à la détente

Les écoles éloignées de la cuisine centrale ont été équipées de cantines satellites.
L’objectif est de permettre aux enfants de profiter pleinement de la pause méridienne en déjeunant dans leur école, sans subir la fatigue des déplacements jusqu’au centre Lepoire.  

La ville compte 9 cantines satellites :

  • Oronce Fine, les Artaillauds, Fortville et  Pont-de-Cervieres  pour les classes maternelles
  • Pont de Cervières, Saint Blaise, Forville, Mi-Chaussée et Oronce Fine pour les classes élémentaires

 

cantine_satellite.jpg

Cantine satellite de Forville

 

 

Des petits gastronomes éco-responsables

Les produits servis à la cantine font systématiquement l'objet d'explications sur leur origine, leurs qualités nutritionnelles et des fermiers viennent parfois faire déguster aux enfants leur production.
A l'aide d'animations ludiques, les écoliers sont aussi informés des bienfaits d'une alimentation saine pour la santé ou de l'impact du gaspillage sur l'environnement.
Ainsi, en fin de repas, ils pèsent leurs déchets, ce qui amène une prise de conscience. Résultat : ils en mettent moins dans l'assiette, quitte à se resservir et il n'est pas rare d'avoir zéro déchet !
Et quand il en reste, ces déchets sont triés puis déversés par les élèves dans les composteurs installés au centre Lepoire et dans plusieurs écoles. Le compost ainsi obtenu est réutilisé comme engrais dans les espaces verts de la Ville.

 

 

Un fruit à la garderie

La municipalité organise une fois/ semaine une distribution de fruits bio et de saison durant la garderie du soir. Un goûter vitaminé offert dans le cadre de l'opération nationale « Un fruit pour la récré » visant à donner aux enfants le goût de bien manger et à lutter contre l'injustice alimentaire.

 

fruit_a_la_garderie.jpg

 

 

Le pique-nique de la cantine

En fin d'année, la cantine organise un pique-nique géant au parc de la Schappe qui réunit les écoliers, les parents d'élèves et les artisans de l'amélioration qualitative de la restauration scolaire : le maire, des élus - dont Fanny Bovetto, adjointe à l'éducation -, toute l’équipe des affaires scolaires, des responsables d’Echanges Paysans Hautes Alpes et des petits producteurs du département  qui approvisionnent le restaurant scolaire en produits frais, bio et locaux.

 

pique_nique_de_la_cantine_clair.jpg

 

 

 

Interview "La cantine a fait sa révolution"

cantine_interview.jpg

Depuis 2008, Mylène Abrard (en photo ci-dessus) fait partie de l'équipe d'encadrement de la cantine. En 10 ans, elle a vu se métamorphoser les assiettes.

 

Comment expliquez-vous le succès de la cantine ?

Les enfants prennent plaisir à manger parce que c'est bien cuisiné. La 1ère fois qu'on leur a proposé de la soupe à l a courge ou des plats végétariens au millet, ils ont fait la grimace. Mais...

////

Mais leur palais ne s’y sont pas trompés. Aujourd’hui, ils réclament du rab. Et puis il y a le partage autour du repas, le côté éducatif et ludique. A l’aide d’animations, on leur explique les bienfaits des aliments pour la santé ou l’impact du gaspillage sur l’environnement. Le tout en s’amusant. Par exemple, on pèse les assiettes en fin de repas. Au début, ils disaient « on a jeté 1 kg, c’est beaucoup ! ». Aujourd’hui, ils en mettent moins dans l’assiette, quitte à se resservir. Il n’y a plus de gaspillage.

 

Qu’est-ce qui a changé en 10 ans ?

Tout. On est partis de loin. Avant, on servait des chips en plat de résistance, du fromage fondu industriel, des œufs sous vide, des biscuits pré-emballés, des conserves. Les enfants se bourraient de pain et on jetait énormément. Aujourd’hui, ils se régalent de plats équilibrés, mangent du fromage à la coupe, des gâteaux faits maison et ils finissent leurs assiettes. C’est meilleur pour eux et pour la planète. La cantine a fait sa révolution…et moi aussi ! Avant, les encadrants devaient amener leur pique-nique. Depuis 2009, la mairie nous offre le repas. Du coup, j’ai évolué en même temps que les enfants, j’ai découvert de nouveaux aliments, je me suis mise à cuisiner et même à faire un potager ! C’est toute une dynamique qui s’est créée.

////

 

Contact

Affaires Scolaires
04 92 21 53 25
9 avenue René Froger
Du lundi au vendredi : 8h15-11h45 et 13h45-16h45 affaires.scolaires@mairie-briancon.fr

Infos +

Nathalie Allamanno, responsable de la restauration scolaire, propose à tous les citoyens des ateliers de cuisine santé qui prouvent qu’on peut manger sainement sans se ruiner. Au menu : des recettes saines, originales et faciles à reproduire à la maison.

 

Le livre Je veux manger comme à la cantine BIO !, des éditions Terre Vivante, met à l'honneur 4 recettes issues de la cantine de Briançon. En vente dans toutes les bonnes libraires.

Partager cette page